🐩 Les chiens interdits aux #Orpellières et sur la plage à Ville de Sérignan, mais pourquoi ?

Avant tout, un risque pour la faune sauvage !

Lorsqu’on aime la nature et les animaux, il peut paraître normal qu’un chien puisse nous accompagner partout lors de nos balades.
Mais la présence d’un chien, même éduqué et obéissant, n’est jamais anodine dans le milieu naturel.
Pour la faune sauvage, le dérangement potentiel est loin de se limiter aux risques qu’il prenne en chasse une mouette ou un goéland dont vous remarqueriez la fuite.
Les chiens détectent facilement les oiseaux qui nichent au sol grâce à leur odorat sans que nous y prêtions attention. Un simple arrêt, même sans prédation de leur part, peut causer une fuite panique des parents et un abandon temporaire ou définitif d’un nid ou d’oisillons vulnérables.
Le chien est identifié de façon instinctive comme un prédateur par la plupart des espèces de la faune sauvage. La distance de fuite est très souvent supérieure lorsqu’un randonneur est accompagné d’un chien, même tenu en laisse.
Répété, ce phénomène augmente les déperditions inutiles de réserves énergétiques, ce qui peut être très préjudiciable à la survie hivernale de la faune sauvage des zones humides et du littoral.